Dès 12 ans

Pourquoi une autoroute a-t-elle été construite dans la vallée du Grésivaudan en 1967 ?

En quelle année Aristide Bergès s’est-il rendu à l’exposition universelle de Paris pour présenter la houille blanche ? Quelles sont, à Saint-Ismier, les particularités des terrains favorables à la vigne ? Pourquoi le cours de l’Isère a-t-il été modifié ? Voici des exemples de questions que vous trouverez dans le jeu de plateau coopératif « Le Grésivaudan, au fil de l’eau, au fil du temps » tout juste édité à l’initiative du Département de l’Isère.

Etudier l’impact des activités humaines

« Le jeu se penche sur la patrimoine naturel et culturel de l’espace naturel sensible (ENS) du Bois de la Bâtie dans le Grésivaudan et du territoire autour de la Maison Bergès », indique Sophie Mouton, conservatrice du patrimoine ; responsable de la Maison Bergès, à la direction de la Culture et du Patrimoine du Département de L’Isère. Il explore l’impact des activités humaines sur le paysage, l’agriculture, l’urbanisme, l’hydraulique, l’industrie et la biodiversité. » Son objectif est de mieux faire comprendre le territoire et son évolution à travers l’histoire.

Une observation du territoire sur plusieurs années

Plusieurs « entrées » ont été pensées pour parcourir ces questions. Différents plans à observer, des cartes à jouer, des revues de presse pour se documenter et des enveloppes « mission ». Dans le principe, trois équipes jouent, chacun ayant été propulsées dans une époque différente : 1850 à 1899 ; 1900 à 1967 puis 1968 à 2022. Il est possible de jouer à partir de 3 joueurs jusqu’à 25 joueurs. Comptez une heure trente de jeu. Il sera disponible auprès des acteurs du territoire qui souhaitent sensibiliser le public au patrimoine naturel et culturel. Une trentaine de boîte de ce jeu est déjà éditée et est disponible dans les musées concernés, les médiathèques de ce territoire ou à la ludothèque d’Histoires de… à Grenoble.

Un projet mené grâce à de nombreux acteurs locaux

Ce jeu collaboratif a été conçu par l’association « Histoires de… », en lien avec la Maison Bergès à Villard-Bonnot, les animateurs nature des Espaces naturels sensibles du Département de L’Isère et de nombreuses associations comme Versatorio, les Amis du Grésivaudan, ainsi que le musée de la Combe de Lancey ou le musée des Forges et des Moulins de Pinsot. Le projet a été initié par le service Nature/Culture du Département de l’Isère. Histoires de… a réalisé un véritable travail d’enquêtes pour trouver les origines de tous les événements cités, retrouver les journaux anciens, dénicher les photographies, etc. L’association a aussi recueilli de nombreux témoignages des habitants des communes de Villard-Bonnot, Le Versoud, Saint-Ismier et Saint-Nazaire-les-Eymes. Au final : «  Ce jeu est un bel outil pour transmettre la mémoire de notre territoire », exprime un participant au jeu, lors de la journée « test » du jeudi 19 janvier 2023 à la Maison Bergès.

https://musees.isere.fr/musee/maison-berges
Article écrit en janvier 2023

S'abonner à la newsletter de Minizou

TPL_BACKTOTOP