Dès 5 ans

Cela ne vous aura pas échappé : l’Hexagone, scène nationale Arts et Sciences à Meylan a un nouveau directeur Jérôme Villeneuve depuis novembre 2021.

Le « virage » est donc bien visible dans la programmation de la saison 2022-2023, réalisée en partenariat avec deux artistes associés – une autre nouveauté- Isis Fahmy et Arnaud Chevalier. Trois axes guident le choix des spectacles : la création numérique artistique dans toutes ses formes jouée, performée, contemplative ; les sciences articulant le lien entre la nature et la société, et celles associant les arts et les sciences. A ces derniers s’ajoutent une volonté de programmer davantage « hors les murs ».

Les spectacles « jeune public » démarrent -c’est un concours de circonstance- à partir de janvier 2023. « Histoires de fouilles » est une pièce de théâtre de David Wahl (dès 6 ans) jouée du 10 au 13 janvier. Il s’est associé à Valentin Martineau, un designer engagé dans l’éco-conception et les low tech (technologies nécessitant peu d’énergie). Tous deux ont imaginé un dispositif interactif et ludique, un « bac à sable » qui se révèlera être un terrain de fouilles, puis un paysage. Celui-cipermet aux enfants de devenir, le temps d’une représentation, chercheurs & écologues. Chaque objet déniché sera objet de questionnement. « Histoire de fouilles » invite les enfants à réfléchir aux enjeux écologiques de notre époque, à faire l’expérience de l’impact de l’homme sur son environnement et à aborder l’économie circulaire par le biais de transformation d’objets.

Une visite du centre de tri Athanor, à La Tronche, de l’agglomération grenobloise, est proposée mercredi 18 janvier 2023 (dès 8 ans) pour comprendre les enjeux du recyclage de nos déchets. Elle est gratuite, sur réservation et les spectateurs de « Histoires de fouilles » seront prioritaires.

En photo : « Histoires de Fouilles - © Erwan Floc

« Life » associe la danse et le jonglage (dès 8 ans). La Cie britannique Gandini Juggling s’inspire du travail du chorégraphe américain Merce Cunningham.  Une question s’est imposée à eux : et si Cunningham avait chorégraphié un spectacle de jonglage ? Neuf jongleurs évoluent sur scène tout en grâce et légèreté, ne lâchant pas leurs balles de jonglage, leurs massues ou leurs cerceaux. La multi-instrumentiste américaine Caroline Shaw signe la bande-son originale pour accompagner ce spectacle unique en son genre qui sera présentée mercredi 1er février et jeudi 2 février 2022.

« H.S. » pour harcèlement scolaire s’adresse aux jeunes à partir de 13 ans. Le collectif Sur un malentendu a conçu une conférence spectacle pour aborder la question des violences en milieu scolaire. Le collectif a adapté la pièce « H.S. Tragédies ordinaires » de Yann Verburgh qui a recueilli des témoignages en collèges et en lycées. Les six comédiens et comédiennes évoquent tour à tour leurs posture d’agresseurs, de victimes, de parents, de témoins, d’enseignants … démultipliant ainsi les points de vue, éclairant le phénomène sous différentes facettes. Un texte percutant pour briser le silence. Le spectacle est joué mardi 28 mars 2023 à 20h.

« Haïkus numériques » associe poèmes visuels, musique électro et arts visuels (dès 8 ans). Ce spectacle s’inscrit dans la programmation de Vive les Vacances et est programmé du 20 au 26 avril 2023. Il mêle des genres différents, et est donc délicat à décrire. Les auteurs, Ale à la conception vidéo et à l’écriture, Sim artiste musicien à la MAO (musique assistée par ordinateur) et Bam aux illustrations, le définissent comme « une petite expérience technologique à la fois douce, drôle et assurément poétique. » Le public est encerclé par une diffusion immersive et est face à des installations. Ces dernières sont filmées en temps réel et projetées sur un écran. Elles illustrent 11 haïkus numériques, qui durent entre 1 et 8 minutes, comme des performances musicales et visuelles, très courtes, inspirées de la poésie japonaise, qui s'articulent autour d'objets et de sons du quotidien.

Un atelier parents/enfants (dès 8 ans) accompagne le spectacle le vendredi 21 avril 2023 (gratuit sur réservation) pour écrire votre propre haïku (un poème japonais en trois vers) puis l’animer avec du son et de l’image à partir d’une application numérique (réservé en priorité aux spectateurs de « Haïkus numériques »).

Les 10 et 11 mai 2023, l’Hexagone convie un conte initiatique, en musique et en images, pour aller à la découverte de notre corps : « Promenade intérieure » (dès 6 ans). Solène Boyron entremêle projections d’images, manipulation et musique, fait côtoyer l’infiniment grand et l’infiniment petit, mélange le réel et le symbolique, et finalement invite la poésie dans la science où la poésie frôle la science. Le conte part de l’exploration du corps humain, système respiratoire, système sanguin, système nerveux... « une machinerie incroyable » et glisse inexorablement vers une recherche plus symbolique en réalité : où sont nos émotions ? Qu’est-ce ce qui fait qu’on est grand ? Pourquoi se sent-on si petit parfois ? L'illustratrice Magali Dulain apporte dessins et collages pour créer un univers visuel apte à immerger les spectateurs. Ses juxtapositions font rire ou rêver. Dans ce décor fait d’images projetées, Charlie Giezek, batteur au plateau, ajoute rythme et vibrations, comme un cœur battant.

Là aussi, un atelier parent/enfant est mis en place le mercredi 10 mai 2023, cette fois autour des arts plastiques.

« La Maison de mon esprit » (dès 5 ans) termine la saison jeunesse vendredi 9 juin 2023. « La Maison de mon esprit » est le premier spectacle jeune public du collectif Old Masters, formé de Marius Schaffter (performer et géographe), Jérôme Stünzi (scénographe et artiste) et Sarah André (auteure, artiste et scénographe). Leur approche est basée sur une approche plastique du théâtre. « La Maison de mon esprit » parle de l’histoire de Kim, Cleub et Mauro qui font des choses avec des objets. C’est leur truc. Tous les trois sont sur scène et ils « fabriquent ». On ne sait pas toujours quoi, ni pourquoi, mais les enfants, eux partent avec eux dans l’imaginaire. Soudain, Jonathan, le cousin de Cleub, leur rend visite. Jonathan trouve ça formidable de « fabriquer des trucs ». Et lui, tout ce qu’il fait, il trouve ça nul. Pour aider les enfants à se plonger dans cet univers, les Old Masters ont créé des costumes pleins de douceur : couleur blanc cassé, les comédiens paraissent duveteux. Et les masques ! Les trois personnages ont des têtes en forme… d’oreillers ! Comme dans un rêve, ou une idée d’apaisement, de repos. Seul Jonathan est différent : évidemment, il ne partage pas la même pensée que les autres. À la place, son crâne est surmonté d’une coiffure en tricot.

Côté pratique, L’Hexagone a modifié son tarif « jeunes ». Le billet est désormais à 6€, contre 9€ précédemment.

https://www.theatre-hexagone.eu/

S'abonner à la newsletter de Minizou

TPL_BACKTOTOP