Dès 6 ans

Le musée de la Révolution française à Vizille consacre sa nouvelle exposition temporaire à notre hymne national, La Marseillaise, du 25 juin au 4 octobre 2021.

Cette exposition interroge les multiples rôles de ce chant en croisant les registres de l’histoire, de la musicologie et des arts visuels depuis la fin du XVIIIe siècle jusqu’à aujourd’hui.

Le parcours s’organise autour de trois axes : en premier, l’année de la composition de La Marseillaise (1792) ; en second, sa diffusion comme chant de guerre, refrain révolutionnaire et hymne national, et enfin, son rôle patrimonial en France et à l’étranger. En effet, plus qu’un hymne guerrier, La Marseillaise devient le chant révolutionnaire lors des fêtes civiques et retentit désormais à chaque révolution. Elle conquiert le monde et est de toutes les rébellions : dès 1793 en Amérique du Sud, en 1794 en Pologne, au XIXe siècle elle accompagne les opposants au tsar, après 1850 elle est revendiquée par les Espagnols républicains. Au XXe siècle, on la chante lors de la révolution russe de 1917. Elle accompagne la longue Marche de Mao. En 1989 on l’entend sur la place Tienanmen et lors de la chute du mur de Berlin.

Au cinéma elle inspire affiches et cinéastes français et internationaux. Déclinée en reggae par Gainsbourg, chahutée par certains footballeurs en 2002, elle reste un symbole qui dérange, tout autant qu’un chant qui rassemble, comme hélas lors des attentats de Charlie Hebdo et quelques mois plus tard au Bataclan.

https://musees.isere.fr/