Dès 5 ans

Pour les vacances, Vanille, petite parisienne, est invitée en Guadeloupe, l'île d'origine de sa maman. L'idée ne la réjouit pas du tout, Vanille préfère les sports d'hiver...

Mais une tante fantasque, un nouvel ami féérique et une fleur magique vont vite lui faire oublier son bonnet de ski et sa mine boudeuse.

Le film « Vanille », en salle le 2 février 2022, est un court-métrage de Guillaume Lorin de 31 minutes, produit par Folimage et distribué par Gébéka Films. Plusieurs prix saluent ce film dont le Cristal pour une Production TV du festival international du film d’animation d’Annecy.

Vanille se déploie sur de nombreux registres. Le film raconte tout d’abords sur un ton enlevé l’histoire d’une fillette métisse qui déteste par-dessus-tout ses cheveux frisés et qui va apprendre à s’accepter telle qu’elle est. C’est une réflexion sur l’acceptation de soi, la différence aux autres. Les différents personnages, aux caractères nettement affirmés, complètent cette invitation à l’acceptation de nos différences.

Vanille est ensuite un film qui nous emmène à la découverte de la Guadeloupe, dont Aurore Auguste (co-scénariste) et Guillaume Lorin (réalisateur) sont originaires. Le film sublime les paysages en intégrant des prises de vue réelles de toute beauté. «La technique d’animation hybride, mélange de prise de vue réelle et d’animation 2D, facilite cette immersion dans ces décors caribéens magnifiques et participe de l’originalité de cette aventure», détaille Pierre Siracusa, directeur unité jeunes publics / éducation et directeur de l’animation chez France Télévisions. Tout le film est une ode à la culture guadeloupéenne.

Vanille est tout autant un film musical. La langue et la musique créole rythment l’histoire. La musique signée Chassol (martiniquais d’origine) vient soutenir les sensations qu’éprouvent Vanille face à une situation. Des sons de la nature directement captés sur place enrichissent l’ensemble. La langue créole vient pimenter les dialogues avec des expressions et onomatopées du cru pour une immersion totale. Certains personnages, comme Papi Sarbacane, ne s’expriment qu’en créole, plongeant parfois Vanille dans des situations d’incompréhension comme on peut en ressentir dans un voyage à l’étranger.

Deux autres court-métrages précèdent « Vanille ».

« Kiko et les animaux » de Yawen Zheng (Production Folimage / Nadasdy Film) de 7’30’’ raconte l’histoire d’un petit garçon, Kiko, qui persécute tous les animaux. Comment lui expliquer qu’ils sont comme lui, capables de ressentir des émotions, d’aimer et qu’ils méritent le respect ?

« Ton français est parfait » de Julie Daravan Chea (École La Poudrière) de 4’12’’, relate lui la vie d’Aline, 10 ans, et de sa mère Chanda, qui vivent ensemble dans une banlieue française. Aline découvre qu’une réunion parents-élèves se prépare. Or sa mère ne parle et ne comprend que sa langue d’origine, le cambodgien…

Pour voir la bande-annonce du film « Vanille » : https://www.youtube.com/watch?v=2MMR3tZd1Ts