Dès 13 ans

La première exposition temporaire du Musée de Grenoble pour la saison 2023-2024 nous dévoile une série de photographies.

Une proposition peu courante pour ce célèbre musée de peintures, mais tout à fait réjouissante pour la journaliste que je suis : l’art côtoie le photojournalisme.

« Une histoire d’images » rassemble une donation d’Antoine de Galbert à partir d’un fonds de photographies acquis au court des quatre dernières années. Il a aussi donné une centaine d’images de sa collection personnelle. L’exposition présente 270 œuvres réalisées par 95 photographes connus ou anonymes. Elle couvre une période allant de la Deuxième Guerre Mondiale à aujourd’hui et montre la complexité et l’âpreté du monde d’aujourd’hui. « Antoine de Galbert s’était engagé à soutenir l’enrichissement des collections du musée. Je comptais sur sa sensibilité pour donner une direction à ce nouvel ensemble, explique Guy Tosatto, directeur du Musée de Grenoble. En 2022, nous avions présenté l’exposition « Sparks » de la photographe polonaise Wiktoria Wojciechowska qui signait une série de 72 portraits de volontaires ukrainiens saisis pendant la guerre dans le Donbass. Cela a donné d’emblée une direction à notre collection ».

« Comme un voyage dans notre époque »

Ce fonds d’images renvoie à des événements marquants de l’histoire, mais aussi à des personnalité, figures emblématiques de l’oppression ou de la libération des peuples. Les choix n’ont pas été dictés par une démarche historique ou thématique mais résultent plutôt d’une « rencontre » avec une œuvre. Le visiteur aura la chance de croiser des photographies de Dorothea Lange, « première image de cette artiste qui entre dans les collection française », souligne Guy Tosatto, Paul Strand, David Goldblatt, Luc Delahaye ou Gilles Raynaldy.

« Des images qui montrent le monde tel qu’il est aujourd’hui »

Cette exposition esquisse un portrait à la fois objectif et subjectif de notre époque. Elle montre autant des images des bidonvilles de la région parisienne des années 1960, des images de la jungle de Calais en 2016 de Gilles Raynaldy, des migrants sur l’île de Lesbos en 2020 ou une photo de Yasser Arafat de dos de Fouad Elkoury (1982). Cela n’empêche pas des regards malicieux comme cette photographie de la Reine d’Angleterre de Martin Parr de 2014. « Ces images très fortes parlent du monde d’aujourd’hui, des images qui ne sont pas forcément très joyeuses mais qui nous montrent notre monde tel qu’il est aujourd’hui », conclut le directeur.

Cette vaste présentation témoigne d'une humanité capable du pire comme du meilleur. De nombreuses photographies montrent la douleur ou la révolte et des séries comme celle montrant les conséquences de la bombe atomique, sont parfois difficiles. Si vous emmenez vos enfants, accompagnez-les et aidez les à comprendre ces images, leur contexte, leur importance dans notre histoire contemporaine.

Exposition « Une histoire d’images » – Du 16 décembre 2023 au 3 mars 2024. Entrée gratuite.

https://www.museedegrenoble.fr/

Photo : Alexandre Lewkowicz,_Les gitans, La Courneuve, 1966© Alexandre Lewkowicz

S'abonner à la newsletter de Minizou

TPL_BACKTOTOP