Famille
Grenoble Alpes Métropole a présenté mi-janvier 2020 le projet du centre de Sciences qui se tiendra sur le site des Moulins de Villancourt à Pont-de-Claix.
L’objectif est une ouverture en 2022. À son ouverture en 2022, ce centre des Sciences devrait accueillir jusqu'à 60 000 visiteurs par an, dont 20 000 scolaires sur près de 2000 m² autour des Sciences de la Terre, de l’Univers et de l’Environnement. La visite sera organisée autour de 4 temps forts : Une exposition semi-permanente de 270m² ; Un planétarium de 80 places ; Une salle 3D immersive interactive et La terrasse belvédère. Mené en partenariat avec l’Université Grenoble Alpes, il ambitionne de favoriser la rencontre avec le monde de la recherche et de l’université.  Le nouveau bâtiment se compose de deux volumes, l’un clair, et l’autre noir opaque hébergeant les espaces immersifs (planétarium, salle 3D et expositions). Il prend lieu et place des anciens Grands Moulins de Villancourt.
Le budget d’investissement est 10.7 M€ HT. Le projet s'inscrit dans le cadre du contrat de projet Etat-Région 2015-2020. Le coût des travaux s’élève à 6,230 M€.
Le centre de sciences sera financé par Grenoble-Alpes Métropole (6,542 M€), le département de l'Isère (2,35 M€), l'Etat (1,125 M€) et la Ville de Pont-de-Claix (0,78 M€). Copropriétaires du tènement, les Ville d’Echirolles et de Pont-de-Claix ont cédé la partie du foncier dont elles étaient chacune propriétaires pour un euro symbolique. 
Forte de la compétence “Culture scientifique, technique et industrielle” (CSTI) depuis le 1er janvier 2015, Grenoble-Alpes Métropole s’est pour cela fixée trois objectifs :
  • l’accès et le partage des connaissances
  • le développement de la participation des citoyens
  • l’expérimentation de nouvelles formes de dialogue et de médiation entre sciences et société, avec un focus particulier sur les jeunes, les personnes éloignées de la formation et les femmes.
QUEL NOM POUR LE FUTUR CENTRE DE SCIENCES ? LES MÉTROPOLITAINS CHOISIRONT !
Une démarche créative a été lancée pour trouver un nom au centre de sciences. Ce premier travail de réflexion a permis d’aboutir à plusieurs propositions. Au printemps 2020, les métropolitains seront invités à voter parmi ces propositions via internet et des urnes mises à disposition dans différents lieux de la Métropole.