Dès 6 ans
« Notre cœur battant reste la diffusion des cultures du monde arabe », explique DounyaMoussali, une des fondatrices de l’association Beyti (ma maison, en arabe).
L’installation toute récente au 13, rue Henri-Le-Châtelier à Grenoble, dans l’ancienne crèche, en face de la piscine Bulle d’O, lui donne de l’élan. Beyti dispose de deux grandes salles « Beyt el-zeytoun » (la salle des olives) et son patio, et Beyt el-bahr (la salle de la mer et son jardin), avec des petits salons aux divans de tissus chatoyants, du Levant (syro-palestinien-libanais), d’Égypte et du Maghreb, tous fabriqués à partir de matières et d’objets authentiques dont un splendide mobile en verre soufflé de Damas. La majorité des ateliers s’y déroulent, et Beyti maintient des ateliers itinérants dans Grenoble. Les projets fourmillent : déjà des ateliers réguliers comme l’atelier hebdomadaire Kalima (séances de jeux en arabe pour des enfants initiés) ; bientôt une chorale parents-enfants en arabe et un parcours d’exploration des peintres d’Algérie, des expos, des projections et des séances d’écoute, un théâtre de verdure, des résidences d’artistes… Ce n’est que le début de l’aventure. « Mon vœu le plus cher est que Beyti devienne un lieu où les cultures du monde arabe soient vivantes et travaillées », annonce avec son large sourire DounyaMoussali.
article rédigé en novembre 2019