Dès 10 ans
Le musée Dauphinois consacre une exposition à Rose Valland, résistance iséroise du 5 novembre 2019 au 27 avril 2020 intitulée « Rose Valland, en quête de l’art spolié ».
Cette exposition s’attache à mettre en valeur le parcours méconnu de cette iséroise résistante.
A la fin des années trente, Rose Valland travaille bénévolement au musée du Jeu de Paume à Paris où sont exposées les avant-gardes européennes tels Picasso, Braque, Friesz, Chagall, Zadkine ou Van Dongen. Elle reste à son poste en 1940 alors que le musée devient le dépôt principal des œuvres enlevées par les nazis aux familles juives et aux collections publiques. Au risque de sa vie, elle décide de consigner dans des carnets le descriptif de toutes les œuvres qui transitent par le Jeu de Paume. A la Libération, ces informations permettront de retrouver quelque 60 000 œuvres spoliées. Après la guerre, envoyée par le gouvernement français, Rose Valland parcourt l’Allemagne et l’Autriche divisées en 4 zones (soviétique, américaine, britannique et française) en quête des dépôts d’œuvres. Jusqu’à sa disparition en 1980, elle n’aura de cesse de les rechercher pour les restituer. L’exposition est organisée de façon chronologique et imbrique les éléments de la vie de Rose Valland avec l’histoire avec un grand H. Deux salles sont consacrées à l’exposition de tableaux de peintures de maîtres dont on ne connaît toujours pas les propriétaires.