Dès 8 ans
Louis-Charles de France, fils de Marie-Antoinette et de Louis XVI, devenu héritier du trône à la mort de son frère aîné le 4 juin 1789, est au centre de l’exposition temporaire présentée au musée de la Révolution française de Vizille jusqu’au 1er octobre 2018.
« Heurs et malheurs de Louis XVII, arrêt sur images ». Agé de 4 ans, il est enfermé le 13 août 1792 après la chute de la royauté, avec ses parents, sa tante, Madame Elisabeth, et sa sœur aînée Marie-Thérèse, dite Madame Royale, dans l'enclos du Temple. C’est le 21 janvier 1793, à la mort de Louis XVI, qu’il devient roi, sous le nom de Louis XVII. Il a alors 8 ans. Il mourra en 1795, alors âgé de 10 ans, dans la prison du Temple, n’ayant jamais vraiment régné sur la France.
Cette destinée tragique a inspiré de  très nombreux artistes en France et dans le reste du monde entre la fin du XVIIIe et le début du XXe siècle. L’exposition présente de nombreux tableaux de peintures, sculptures et films, témoignages des différents regards portés sur l’existence du jeune dauphin. Aux premières représentations royalistes, qui tentent d’occulter les conditions de détention du jeune prince, succèdent les portraits doloristes de l’enfant martyr. Dans toute l’Europe, des artistes peignent, gravent et sculptent la captivité de Louis XVII. Au moment du centenaire de la Révolution, en 1889, la représentation de Louis XVII en prison ne fait plus peur à la IIIe République et devient un lieu commun iconographique de l’histoire de France. L’exposition se termine sur des extraits repérés dans la culture nipponne. Les enfants seront sans nul doute touchés par le destin tragique de ce « petit roi de France ».
Exposition temporaire au Musée de la Révolution française – Domaine de Vizille. Jusqu’au 1er octobre 2018 – gratuit –www.domaine-vizille.fr